blog from the dead

Mimosa

In Lectures on 29 mars 2012 at 15:57

Par Lili Z’, la néophyte en SF du moment.

Captain Flemme approuve cet article !

Le mois dernier, le deuxième roman de Vincent Gessler est sorti : Mimosa. C’est un type qui a gagné plein de prix pour sa première petite bombe : Cygnis. Pas de chance, c’est moi qui m’y colle pour vous en parler ! Puis comme c’est le printemps, je décide de parler de fruits et légumes en même temps (c’est aussi dans le bouquin).

Je préfère mettre un chou-fleur plutôt que la couverture du livre.

Une trame qui envoie la patate.

Nous sommes à Santa Anna, une ville rongée par la criminalité, les armes, les gangs… et les légumes car tout le monde est végétarien. L’autre particularité, c’est que chaque personne est le sosie d’une célébrité. Sauf Tessa, notre héroïne. On la suit dès le début, elle et sa team, l’agence Two Guns Company & Associates. Ils enquêtent sur un mystérieux souvenir enregistré où l’image d’un mimosa semble être la clé d’un énorme problème. En effet, cette simple découverte va entraîner un gros pépin, une suite d’évènements explosifs, une révélation sur le passé de Tessa, des histoires de gangs. Le petit truc en plus qui fait bien rire reste les personnages rencontrés comme Adolf Hitler, Philippe Katerine, Crocodile Dundee, etc. On trouve même un combat entre Lambert Wilson et Christophe Lambert.

Bon, j'ai changé d'avis pour la couverture du livre.

L’intérêt de cette histoire tient aussi dans l’analyse du concept d’identité. Est-ce que cela relève de l’apparence, de notre passé, de nos actes ou de ce que l’on veut être, le sosie d’une célébrité ? Il y a notamment une réflexion sur la mémoire et ses problèmes avec le personnage de Tessa, qui tombe sur un os*.

Tout cela mélangé à des guns en tout genre, des fusillades où les gens se prennent de gros pruneaux (d’Agen, ça vous va bien**), des intelligences artificielles, des éléments virtuels dans un monde bien réel. Je n’en dis pas plus.

*Ouais, là, je n’ai pas trouvé d’image correspondant à un os de légume, alors je fais un pot au feu.

**Pardon

Un style au poil (vous sentez venir la blague ? Non ?… de carotte)

La Science Fiction (SF) est un genre particulier où il est difficile de s’y retrouver quand on est novice en la matière. Ce fut mon cas. Cela dit, Mimosa est accessible à tous car tout y est clairement expliqué. Néanmoins, il sera plus apprécié par les connaisseurs qui se mettront plus vite dans l’ambiance virtuelle de l’histoire.

Les courtes descriptions suivies de dialogues, s’enchaînent très rapidement selon un rythme soutenu. L’absence de chapitre facilite la lecture d’une seule traite. Les personnages parlent de manière vulgaire, ce qui permet de s’identifier très vite aux héros et de vivre avec eux en temps réel cette enquête policière. Aucune description ne m’a semblé inutile ou trop développée. Soit ce sont des scènes d’action, soit des états d’âme de Tessa. Chaque mot étant bien choisi, rien n’est trop long pour que l’on s’ennuie.

Il faut reconnaître à Vincent Gessler un réel talent pour jouer avec les détails. Là, où l’on imagine très bien les personnages car ce sont des sosies, Tessa n’est dessinée que par quelques traits de caractère, quelques actions et gestes bien précis (le saké, l’herbe qu’elle fume par exemple). L’intérêt est tout simplement d’imaginer qui l’on veut à la place de l’héroïne, notamment soi-même. Tessa permet à l’auteur de dérouler ses questions, de chercher des réponses et ainsi de nous amener dans ses propres réflexions.

Je donne aussi un point bonus au livre pour les diverses choses après la fin de l’histoire. On retrouve ainsi une interview des différents personnages et d’autres surprises à ne pas révéler ici.

J’espère que je vous ai donné envie de lire ce deuxième roman de Vincent Gessler et peut-être même le premier ou ses nombreuses nouvelles. En plus, le bouquin n’est pas cher (à défaut de mettre du beurre dans les épinards, autant ne pas en dépenser de manière inutile !).

Publicités

C'est ici qu'on commente

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :