blog from the dead

Silence, action !

In Sur les écrans, Université Le P'tit Zombie on 21 novembre 2011 at 13:26

Par Lili Z’, l’agnostique du moment.

Virgin Suicides

Terminé le temps où l’on pouvait voir, dans un film, un plan de plus de 5 secondes sans qu’il se passe quelque chose. Fini les silences intéressants, place à l’action. Toujours plus!

Je ne dis pas que les films d’action sont mauvais car j’en connais de très bons mais je constate une tendance à préférer ces derniers et à délaisser les scènes de réflexion. J’aimerais savoir pourquoi.

Le cinoch’ à grandes sensations.

Et nous voilà lancés dans une époque (sordide) où les films se passent de descriptions. Quand je parle de plans silencieux, je pense à des scènes intéressantes où l’on ne baille pas d’ennui en attendant la suite. La plupart des gens ne sont plus attentifs aux ambiances. Souvenez vous d’un certain Stanley Kubrick, qui ne basait ses films que sur des atmosphères particulières. Shining, Full Metal Jacket ou Eyes Wide Shut ne fonctionnaient pas sur des actes mais plutôt sur la psychologie des personnages, des mises en situation, des réactions et des interrogations, sur des silences qui en disaient long. J’aimerais voir plus de réflexions et moins de courses poursuites suivies d’explosions. Je sais, vous allez me dire qu’action ne veut pas forcément dire explosions à l’américaine, mais quand même. Ce n’est pas pour autant que je vomis tous les films d’action. Mais la trilogie du Seigneur des Anneaux est un parfait exemple du « je m’ennuie quand Frodon et Sam parlent de leur contrée dans le troisième chapitre de l’histoire et je n’attends qu’une chose : la suite des batailles ». (Au passage je signale que ceci est aussi du à un manque de sensibilité des spectateurs, cf. le livre)

Pas de niaiserie pour autant (s’il vous plaiiiiiiit)

Dans le monde entier, le cinéma français est caractérisé par des scènes interminables où justement, il ne se passe rien du tout. Je suis un peu trop critique quand je dis « rien du tout » ; il y a quand même une chose : des dialogues sur la VIE. Oh oui, des discussions stéréotypées entre deux personnes qui se disent tout, car la psychologie de comptoir, c’est important dans ce genre de films. Autant vous dire que je ne parle pas de ce cinéma, et que je n’en veux pas. Et tant qu’on est dans les clichés, restons-y : les regards d’une longueur folle chez nos amis les Japonais… Qui peuvent être chiants comme excessivement beaux.

Mais si « action » ne veut pas dire explosions américaines, « silence » ne rime pas non plus avec niaiserie. Abattons les Orgueils et préjugés s’il vous plait et parlons plutôt de Sofia Coppola. Cette femme, héritière d’un sacré talent, laisse parler ses personnages aussi bien dans Virgin suicides, que dans Lost in translation ou encore Marie-Antoinette. Regardez-les.

Ne plus se contenter d’une image fixe.

Avec la 3D, les films au cinéma ont quelque chose d’encore plus spectaculaires qu’avant. J’ai compris qu’on ne pouvait plus regarder où l’on voulait. Avec ce principe là, le réalisateur force notre regard à se porter à tel ou tel endroit. Et cela ne gêne personne.  L’exemple le plus frappant que j’ai en tête est Alice aux pays des merveilles de Tim Burton où mon attention ne pouvait se défaire des objets mis en valeur par la 3D. Le Home Cinéma a aussi cet effet là : on conduit, on court, on tire sur des gens, on est dans le film, on est les personnages. Désormais, on veut de l’aide pour regarder et comprendre un film. C’est ainsi que l’explicite a (presque) gagné le combat contre l’implicite. L’action VS le silence.

Dans ce contexte là, comment être sensible à un tableau par exemple ? Comment faire comprendre à des gamins qu’un Botticelli raconte beaucoup plus de choses qu’un Transformers ? Nous sommes baignés dans cette époque où nous n’avons plus les grilles de lecture pour comprendre (de) nous même. L’habitude de tout nous expliquer est bien ancrée. Il n’y a peut-être que la photographie qui s’en sort bien. Là où certaines images fixes ne nous semblent pas encore totalement ennuyeuses…

Publicités

C'est ici qu'on commente

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :